tu chercherais encore obstinément les frontières de nouveaux territoires inexplorés ...

Publié le par Michel





"Brassaï aimait à répéter, après Flaubert, que la vie ne fournit  que l'accidentel et que la tâche de l'artiste est de transformer cet accidentel en immuable. Il disait aussi qu'il fallait partir de la réalité la plus quotidienne pour arriver au surréel. Que la recherche humble et sincère de cette réalité conduit insensiblement au fantastique."

Roger Grenier

in préface au photopoche "Brassaï"

Publié dans absences

Commenter cet article

prune 20/11/2008 22:14

Ton image est impressionnante, surtout en relation avec le titre.
tout cela me parle beaucoup...
Attention de ne pas perdre pieds !

alatrace 22/11/2008 21:40


les pieds sur terre et la tête dans les nuages ....


Christ.ian 20/11/2008 10:10

hé, y'aurait pas un petit coup de toshop là ? bel effet en tout cas, qui illustre bien le texte. nous sommes des passeurs.

alatrace 22/11/2008 21:41


passeurs pas sans ....